ManetLab – Une application iOS pour créer des réseaux mobiles ad-hoc (An iOS application to create MANETs)

Contexte

La création de réseaux mobiles ad-hoc permet de connecter des noeuds mobiles, i.e., des smartphones par exemple, sans avoir d’infrastructure fixe (sans câbles et point d’accès). Un noeud a la possibilité de communiquer par WiFi ou Bluetooth avec d’autres noeuds qui lui sont proches et/ou d’envoyer un message à un noeud distant en le propageant de proche en proche par le biais des noeuds intermédiaires.
Le projet ManetLab a débuté par la réalisation d’une application, portant le même nom, par François Vessaz (ancien doctorant du groupe de recherche DopLab, voir article http://doplab.unil.ch/wp-content/uploads/2016/09/manetlab.pdf). Cette application a été créée dans le but de tester des algorithmes de diffusion (broadcast algorithms) et pourrait s’étendre à d’autres évaluations dans le futur. Cette première application ne fonctionnait que sur Mac OS et était bien évidemment limitée en termes de mobilité. Une nouvelle version de ManetLab a été créée ensuite pour iOS et Mac OS en Objective-C et utilise un framework spécifique fournit par Apple pour créer le réseau mobile ad-hoc.

Objectifs

Ce projet consisterait tout d’abord à traduire la nouvelle version de ManetLab en Objective-C en Swift. Cette étape permettra de comprendre la manière dont est créé le réseau mobile ad-hoc dans l’application et à améliorer l’application si besoin pour réceptionner et analyser les logs, etc.
Dans un second temps, il s’agirait de comparer la toute première version de ManetLab avec la nouvelle en prenant en compte différents scénarios (scénario open-space, scénario avec différents obstacles tels que des murs…) et différents algorithmes de diffusion.
Les mesures à analyser seraient principalement l’évaluation du nombre de messages reçus (delivery ratio) et le nombre de messages envoyés ou transmis (forward ratio).
Ce projet permettrait à l’étudiant d’implémenter une application en Swift dans un contexte de recherche et également de participer à l’écriture d’un article scientifique qui se ferait en parallèle.
Il couvrirait donc toutes les étapes d’une initiation à la recherche (design/implémentation -> tests -> écriture d’article).

Contact

arielle.moro@unil.ch